Témoignages directs

INTERVIEW AVEC SONIA MUSSIER, journaliste gagnante du prix de l’OFQJ (Office Franco-Québécois pour la Jeunesse) Edition 2015 lors du concours des Jeunes Reporters, s’est envolée pour le Québec

 

Affiche citation Sonia Mussier

1) Comment se sont passées les Rencontres Francophones du Reportage Multimédia ?

« Les Rencontres de Vichy 2015 m’ont permis de rencontrer d’autres jeunes journalistes ainsi que des enseignants. Nous avons pu échanger sur nos parcours et analyses, notamment concernant l’état de la presse. J’ai pu discuter avec des pigistes lyonnais, ville dont je suis originaire. Vivre de la pige en région faisait partie de mes interrogations.

Sinon, je regrette de n’avoir pu assister à davantage de conférences et interventions par manque de temps, car le programme me semblait assez riche. J’avais des impératifs professionnels à ce moment, qui m’ont empêché d’en profiter pleinement. »

2) Que vous a apporté le prix de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse que vous avez gagné ? Qu’avez-vous fait durant ce voyage au Québec ?

« Le prix de l’OFQJ m’a permis de partir 2 semaines au Québec, et de travailler sur une thématique que je n’avais pas encore abordée, celle de la 1WW. J’ai aussi formé sur place des étudiants en BTS photo, à la technique de l’interview. C’était ma première expérience en tant que formatrice. Plus concrètement, j’ai noué un contact sérieux avec l’OFQJ, et j’espère pouvoir retravailler avec eux sur d’autres projets. J’ai aussi réalisé un documentaire court, traitant du rapport des jeunes à la mémoire de la 1WW, qui sera normalement diffusé par l’OFQJ. »

3) Que gardez-vous de cette rencontre ?

« Cette rencontre à Vichy m’a permis de nouer des contacts constructifs, de développer mon réseau, ce qui est très important en journalisme. J’ai aussi pu rencontrer d’autres jeunes professionnels, aux parcours parfois différents et découvrir d’autres manières de faire de l’info et de « raconter le monde », comme avec Reporters Citoyens. »

4) Quels sont vos projets actuellement et pour l’avenir ?

« Pour l’instant, j’effectue des CDD en presse écrite régionale. Je bouge dans plusieurs régions, au gré des remplacements et des rédactions. Actuellement à Ouest France, je serai cet été à Midi Libre. J’alterne aussi avec des projets audiovisuels plus personnels. Car je veux garder et entretenir mon profil pluri média. »

5) Pourriez-vous utiliser votre notoriété pour promouvoir l’association et plus particulièrement la deuxième édition du concours jeunes reporters francophones ?

« Aux vues de ce qu’elles m’ont apporté, j’utiliserai volontiers ma « notoriété » pour promouvoir l’association ainsi que la seconde édition des Rencontres. Mais je ne pense pas pouvoir parler de « notoriété » en ce qui me concerne… »